Publié le 30.04.18

Ce week-end a eu lieu le Grand Prix d’Azerbaïdjan à Bakou. Connue pour être toujours pleine de rebondissements, cette course a tenu ses promesses et nous a offert du grand spectacle. Lewis Hamilton termine à la première place, suivi par Kimi Räikkönen et Sergio Perez.

Une victoire loin d’être acquise

En effet, nous avons pu assister à plusieurs accrochages qui ont certainement transformé la physionomie de la compétition. Dès le premier tour, Räikkönen eut un accrochage avec Ocon de Force India, ce qui amena la voiture de sécurité à sortir.  Sebastian Vettel, bien parti depuis sa première place, a tenu le coup en restant devant Lewis. Pendant trente tours, jusqu’à son arrêt aux stands, l’Allemand menait une course sereine qui devait le mener au succès. Mais rien n’a pu prédire la suite.

Le crash entre les deux Red Bull au 40e tour a entraîné une nouvelle fois une sortie de la safety car. Bottas, en tête depuis l’arrêt de Vettel, est entré aux stands pour chausser des ultra-tendres. Vettel, Hamilton et Räikkönen en ont profité pour faire de même. Ces quatre pilotes ont donc disputé une course intense. Lorsque les champions sont repartis, ce fut une mort subite jusqu’à l’erreur, ou la crevaison de l’un d’entre eux.

Ce fut Vettel qui négocia mal un virage, amenant Hamilton et Räikkönen à le dépasser. Bottas était alors le mieux placé pour s’imposer mais le Finlandais a roulé sur un débris et crevé, au tour suivant. Cet événement permit à Hamilton de prendre la tête, et ce jusqu’à la fin.

Prochain rendez-vous à Barcelone pour le Grand Prix d’Espagne le 13 mai !

Europe Auto votre concessionnaire Nissan à Cannes et Antibes – Nissan High Performance Centre